A2 - Eglise dans la pratique sociale contemporaine

A2 eglise dans la pratique sociale contemporaineA2 eglise dans la pratique sociale contemporaine

 

"EGLISE DANS LA PRATIQUE SOCIALE CONTEMPORAINE"

 

 

Phase 1: partage d'expériences et de situations qui interrogent

 

- Notre entrée: milieu sanitaire et social; impact de la mutation économique sur les conditions de travail.

- Notre question: la transmission de nos valeurs, de notre foi;

- par ex: la notion d'engagement n'a pas aujourd'hui du tout le même sens; avant: analyse, action; aujourd'hui: généraliste, éphémère. Les Jeunes sont plus sensibles à la notion de projet; beaucoup de souffrances au travail; charges familiales et professionnelles è engagement moins important

- Besoin de spirituel + besoin d'encadrement è rapport à l'engagement forcément différent.

- Les Assoc et les paroisses doivent tenir compte de ces évolutions: l'aspect pyramidal ne fonctionne plus; mais besoin de sens.

 

- Un autre aspect: les nouveaux moyens de communication: risques (ex: pornographie) mais aussi opportunité de rejoindre les gens chez eux; on est à un moment de bouleversement, de remise en question: que fait-on de tout cela ? Comment répond-on aux valeurs auxquelles les Jeunes aspirent ?

- Ces moyens modernes ne poussent-ils pas à un certain individualisme ? Internet ne mène pas à la rencontre !

- Ces moyens laissent aussi beaucoup de gens sur le côté; ex: les digicodes dans les résidences modernes empêchent souvent d'aller à la rencontre des Anciens.

- Ceci pose aussi la question de la relève dans le monde associatif: pb de la durée.

- Le problème des prêtres: il faut peut-être attendre que tout explose pour que les laïcs (et les femmes !) prennent la relève

- En tant que laïcs, nous sommes tous responsables dans l'Eglise.

 

- J'ai l'impression qu'on vit "un grand vrac"; mais cela ne me fait pas peur; ce qui m'intéresse: tisser des liens, échanger, écouter, être vrai dans ce que l'on vit; il y a un besoin gigantesque de relations, et ce besoin n'est pas assouvi dans les réseaux sociaux;

- le risque aujourd'hui: ne pas avoir besoin de personnes;

- il y avait un moment opportun dans le milieu rural: les ADAP; malheureusement, cette pratique a été suspendue;

- Ne pas s'accrocher à une structure ancienne;

- Une opportunité aujourd'hui: l'écologie, car tournée vers la nature;

- Que fait-on de tous ces liens ? Comment chacun-e d'entre nous est-il/elle un passeur ? quels relais créer ?

- Laissons mourir les choses, pour que d'autres choses renaissent ! "Faire passer les personnes du statut de suiveurs à celui d'acteurs";

- A noter aussi l'importance du témoignage

 

Phase 2: quelles paroles/quels récits évangéliques ?

 

- C'est à la liberté que vous avez été appelés; faire des femmes et des hommes libres;

- Vous êtes le Corps du Christ: comment vivre cela ? Comment l'Eglise donne-t-elle place à la diversité ? à la pluralité ? Peur de la confrontation:

- Vous êtes du monde; les témoignages de ce matin ont donné l'impression d'une Eglise non incarnée;

- "L'Evangile ne parle pas d'organigramme mais d'un style de relations entre les frères du Christ";

- Voir la Samaritaine;

- Voir aussi les lettres de Paul: c'était comme cela il y a 2000 ans et c'est toujours comme ça aujourd'hui; impression d'une Eglise hors du monde: qu'est ce qui fait sens aujourd'hui ? "Y a-t-il un type de mission adapté à notre temps ?"

- La prière ne doit pas éviter la confrontation; comment notre Eglise accepte-t-elle d'être "un peu souple" ?

- L'Evangile c'est la liberté et l'ouverture

- Il n'y a pas de création sans risque: savoir faire confiance à des petits groupes dont on serait initiateur; "il faut inventer de nouvelles manières de faire vivre les communautés chrétiennes".

 

Phase 3: quelles actions ?

 

- Une Eglise qui puisse être ensemble; comment, dans cette diversité, "être passeur" ?

- Comment conforter ces charismes au service de l'Eglise et du monde ?

- Comment aider les baptisés à développer leurs talents ?

- On a besoin de retrouver de la raison dans l'acte de croire;

- Une Eglise tournée vers le monde (d'où formation des baptisés);

- Partager le quotidien en collectif;

- Ne pas mettre trop vite de la spiritualité;

- la communauté: lieu d'apprentissage;

- l'existence d'un collectif permet de ne pas s'endormir sur le canapé;

 

REDIRE L'IMPORTANCE DE LA VIE COMMUNAUTAIRE QUI NOUS FORME ET DEVELOPPE NOS CHARISMES POUR EN FAIRE PROFITER LE MONDE